La ligne était 150m trop loin…

Je termine 3e de la course. Échappée dès le drapeau baissé à 6 (on avait décidé de faire le départ !) puis à 2 en compagnie d’un jeune espoir francilien, nous avons compté jusque 2’15 avant de voir notre avance décliner.
Nous avons commencé à être tous les deux un peu cuits… Perso, je commençais à être entamé et la récupération post-marathon m’a privée d’entrainement réel cette semaine.
Enfin, voilà… j’ai lancé le sprint aux 300m avant d’être débordé à 150m de l’arrivée par 2 coureurs revenus dans la contre attaque…
Je remporte le prix du meilleur grimpeur.
Encore une fois, je constate le travail à accomplir pour recouvrer tous mes moyens, il faudra sans doute l’année 2009 entière pour retrouver le foncier.



Je suis marathonien

Ce marathon, bien compliqué avec près de 400m de dénivelé était mon premier. Le longs de paysages très pittoresques, l’épreuve, parfaitement organisée, n’est pas à faire pour viser un record…
Je suis très satisfait d’avoir terminé ce premier marathon, en 3h02min24s. C’est un chrono satisfaisant vu le parcours. Je suis passé au semi en 1h25min50s mais les 10 derniers kms ont été difficiles et j’ai du réduire mes temps de passages pour chuter à 5’10 au kil.
Je termine 8e sur 150 participants alors que la victoire s’est jouée en 2h40min (c’est dire si ce marathon est pas simple!)

Durant la course, je suis passé par tous les états: très bien, inquiet, épuisé, à moitié en fringale, puis à nouveau bien, puis à nouveau inquiet, puis la délivrance…!
C’est une aventure que je rêvais de vivre; cela ne dure que 3heures mais quelle épreuve ! c’est le 1er marathon de ce qui sera, j’espère, une longue série car j’objective désormais, entre autre, de m’inscrire sur la distance.
Pas de douleurs à la jambe, si ce n’est le frottement de la plaque mais je sais maintenant depuis ma dernière visite à l’hôpital que c’est sans incidence.
Je serai très certainement au marathon de la Rochelle le 29 novembre prochain soir 2.5 mois après la nouvelle intervention avec la petite famille comme supporters, pour un week-end à la mer !
Il me reste une dernière épreuve cycliste le week-end prochain (difficile de pousser encore une semaine…) avant un peu de repos et le début de ma préparation de 4 semaines pour un gros morceau: le Championnat de France élite de duathlon puis les cyclosportives montagneuses de juin.
Je tiens à remercier, à nouveau, le [url=http://www.velo-running-fitness-71.com/presentation.htm]magasin de cycle et running VO3Sport d’Autun[/url] pour son partenariat.





Mon défi…Le marathon

Je m’étais promis, il y a 10 mois, alors que je n’étais pas « au top », d’essayer faire un marathon en 2009…Juste pour me donner un horizon.
Dès lors que je suis cliniquement apte à assouvir mon ambition(et c’est pas rien que d’être désormais en mesure de le dire), la juxtaposition de mes divers calendriers a restreint l’éventail d’épreuves tout en sachant que je cherchais,finalement et pour débuter, un marathon à petite échelle.

Impossible de + d’être au départ du Marathon de Sénart car je suis consultant sur Sport+ le 1er mai.
J’ai donc coché le samedi 18 avril et le Marathon du Charolais Bourgogne-sud à Gueugnon(71).
C’est un marathon quelque peu vallonné et au travers de très beaux paysages.
Le nombre de participants n’excédera pas 150 à 200 sur ce marathon intime dont la qualité de l’organisation est unanimement saluée par les spécialistes.
42.195km m’attendent pour ce qui est un vrai défi.
Voilà 1 mois que je l’ai en tête et que je m’y prépare sans avoir, malgré tout, effectué une prépa marathon au sens premier car cela était impossible vu le positionnement du duathlon de Meaux fin mars.
Ceci dit, je suis physiquement prêt et cette distance représente tout un symbole…
L’objectif ? Devenir « marathonien » au soir du 18 avril…
Depuis 2007, le record de l’épreuve est détenu en 2h18’33 par Jose Semprun (VEN)

2e du Grand Prix de Crégy, ça me va.

9 ans après la dernière édition, Crégy les Meaux et mon club organisait cet après-midi une épreuve 2e catégorie où 100 concurrents avaient répondu présents.

Je prends la 2e place de la course dans un sprint à 3 et à l’issue d’une course très animé que je n’ai pas maitrisé parfaitement.
En effet, 10 hommes se sont détachés dans le premier 1/3 de course et, piégé, j’ai dû « boucher » 40s pour revenir seul sur eux au prix d’un gros effort qui m’a couté dans le final.
Sur ce type d’épreuve, il faut éviter d’être à contre temps et je l’ai été. Au sprint, j’étais sec et je n’ai pu lever les bras, m’inclinant face à un jeune espoir du CM Aubervilliers bien méritant.
Même si être battu au sprint résonne toujours comme une défaite, il faut aussi que je sois conscient de ne pas avoir encore recouvré le niveau physique qui était celui d’avant mon accident… La puissance n’est pas encore parfaite des 2 jambes et je ne maintiens pas + de 2h la vélocité. Il faut encore et encore travailler pour y parvenir et pour combler tous ses mois d’inactivité. Je dois garder en permanence cette ligne directrice et resté concentré sur le chemin qui est le mien.
Voilà pourquoi finir 2e de l’épreuve est un bon résultat, surtout que l’affaire était mal engagée à mi-course.
Place à mon « défi du 18 avril » avant de revenir au vélo dans 2 semaines. je soufflerai quelques jours ensuite avant de commencer ma préparation pour le Championnat de France de duathlon du 30 mai et les grosses cyclosportives de juin.




En compagnie du vainqueur: Jérémy Le Nezet

2e de l’épreuve !

J’ai pris la 2e place de la cyclosportive La 77, fort de + de 1000 participants.
Je suis battu dans un sprint à 3, après + de 100km d’échappée.
Je dois l’avouer: j’ai fait une erreur…J’ai mal repéré l’arrivée et j’étais persuadé que le dernier virage était 100m avant la ligne, mais c’était 300m avant…J’ai donc lancé le sprint juste avant le virage, croyant bien faire…
Vous devinez la suite, je me suis retrouvé « comme un con » à lancer dans un fauteuil mes 2 compères !
Le vainqueur est Guillaume Judas, ex meilleur amateur Français et qui possède toujours un très bon niveau (sans doute m’aurait-il tout de même battu car il a une belle pointe de vitesse et supérieure à la mienne). le troisième est Dimitri Champion, professionnelle chez Bretagne et qui s’est comporté en gentleman toute la journée, notamment en appuyant d’énormes bouts droits.
Nous nous connaissons tous les 3 et nous avons joué le jeu des relais jusqu’au bout; Guillaume avait tout autant envie de gagner que moi et nous nous sommes battus pour cela jusqu’au bout dans une course rapide (+ de 41km/h de moyenne)
Je suis satisfait, c’est un nouveau bon résultat obtenu sur une très belle épreuve de masse à l’organisation sans faille.
(photo à suivre)

Cyclosportive La 77

Je participe dimanche à une cyclosportive: La 77. Entièrement tracée sur le territoire sud du département de Seine et Marne, cette épreuve de masse de près de 150km rassemblera près de 1000 participants.
C’est un beau parcours qui, sans être difficile, est usant et permet à la course de se décanter.
Je m’y étais déjà aligné en 2007 en prenant la 7e place.
Départ 9h à Vaux Le Pénil – 1000m de dénivelée