Eric est sur Vélo Magazine

Dans le dernier numéro de Vélo Magazine, une enquête de 4 pages est réalisée sur la reconversion des cyclistes professionnels. Expériences heureuses ou malheureuses, 7 d’entre eux racontent leur parcours parmi lesquels Eric. Les autres portraits brossés sont ceux de Laurent Brochard, Jean Cyril Robin,Franck Perque, Walter Beneteau, Olivier Perraudeau et Christophe Capelle.

2e à Monthyon, la victoire pour Guillaume

Je termine 2e du prix cycliste de Monthyon, arrivant main dans la main avec mon ami Guillaume Reux à qui j’ai demandé de franchir la ligne en premier.
Cette émotion partagée (nous sommes tous les 2 de l’ESC Meaux) fut possible au prix d’une course nerveuse disputée sur un circuit exigeant:il marchait très fort aussi! Constamment en surnombre,le club a toujours donner l’impression de contrôler ses adversaires.
Alors que nous étions 4 dans l’échappée, je me suis isolé avec Guillaume à 25kms de l’arrivée assurant ensuite la très grosse partie du travail; les choses étaient très claires dans mon esprit: guillaume franchira la ligne le premier.
C’est un ami de 15ans avec qui j’ai partagé des milliers de kms d’entrainements, et même bien plus que ça encore…
Je suis très heureux de la journée, complétée par la victoire au classement par équipes.
Pour l’anecdote, [urli=http://www.eric-leblacher.com/index.php?a=article&id=38]j’avais remporté cette épreuve à 18ans, en 1996, après être arrivée main dans la main avec…mon frère[/urli].

Course cycliste de Monthyon

Je serai dimanche au départ du prix cycliste de Monthyon(77), seconde organisation de mon club, l’ESC Meaux.
Circuit de 3km à faire 35 fois pour un total de 105km.

La montagne approche

Les si belles épreuves montagneuses approchent et certaines d’entre elles sont de vrais objectifs. Le premier d’entre aux sera la cyclosportive Les 3Ballons dans les Vosges sur 200km,le 12juin. Puis j’enchainerai avec la montée d’Avoriaz, la cyclosportive de Morzine,la mythique cyclosportive La Marmotte à L’Alpe d’Huez (4e et 1er Français l’an passé), La cyclosportive la Madeleine le lendemain, la montée chronométrée du Col de l’Izoard, la cyclosportive La Serre Chevalier, Le Raid Extrème Vosgiens(600km 21cols 12000m de dénivelé), une épreuve sur la montée du Col du Granon et 3 courses sur la montée de l’Alpe d’Huez.

Finisher en 2h54’21 !

J’ai bouclé en 2h54’21(nouveau record personnel) le Marathon de Paris et j’en suis très heureux. J’ai tout fait pour viser 2h45′ et étais réglé pour cela comme une horloge jusqu’au km28, soit 3’50 au kilomètre. En sortant des tunnels, à hauteur de La Tour Eiffel, j’ai commencé à « couiner » et mon geste s’est petit à petit automatisé. J’ai donc adopté pour le reste un rythme « un peu comme j’ai pu », n’oubliant jamais par ailleurs d’ouvrir grands les yeux pour vivre à 200% ses instants magiques du marathon de Paris. C’est surtout mon geste qui s’est désagrégé alors que je n’avais pas « un pête de jeu » sur les 2 premiers tiers de la course. Dès l’arrivée, les crampes aux ishios-jambiers sont arrivées et m’ont durement rappelé que mon véhicule était garé bien loin de la ligne…!!
J’ai manqué de distance en n’ayant pas accompli de longue sorties d’entrainement à pieds. Depuis début mars, la priorité est au cyclisme et la barre des 1h30 de course fut flagrante. A coup sur, réaliser les 2h45 aurait nécessite de ne penser qu’au marathon sur le mois de Mars ce que je me suis refusé sous peine de mettre ma saison cycliste de travers.
Ce temps de 2h54 me satisfait pleinement et c’est tellement formidable de terminer Paris et d’endosser le tee-shirt de FINISHER couplé d’une médaille.
Mon prochain marathon sera celui de La Rochelle dimanche 28 novembre,soit sur la trêve cycliste hivernale, et je pourrai donc construire dès mi-septembre un programme d’entrainement exclusive et spécifique. Il comprendra entre autre une participation au 20km de Paris et au championnat de France de semi-marathon en Bretagne.
5 km 00:19:33
10 km 00:39:03
15 km 00:58:34
21.1 km 01:22:23
25 km 01:38:00
30 km 01:58:18
35 km 02:20:11

Dossard 3742

J -1 avant la grande messe des fondus de la course à pieds: Le Marathon de Paris.
Je me suis rendu hier soir à Marathon Expo (village de l’épreuve) afin d’y retirer mon dossard classé préférentiel (référence -de 3h sur marathon).
J’ai ensuite pris part à la Pasta Party organisée sur place: l’occasion de prendre la température et de discuter avec des participants le tout dans une ambiance très chaleureuse.
Aujourd’hui, 35′ à pieds et relaxation toute la journée.

Le Marathon de Paris

Sous le maillot de l’EFS Reims athlétisme, je serai dimanche au départ du 34e Marathon de Paris parmi les 40000 inscrits.
Fort d’un dossard préférentiel obtenu grâce à mon temps sur le dernier marathon de La Rochelle, je vise entre 2h48’46 et 2h45’15 soit au minimum 6min de moins qu’à La Rochelle… un challenge à ma portée.
J’ai ce marathon dans la tête depuis 6 mois et suis persuadé d’être à meilleur niveau qu’à La Rochelle. Cependant, je connais la dureté du marathon, les paramètres qui faut avoir constamment en tête durant l’épreuve, et l’aventure qu’il représente: c’est un sacré truc !
Ma préparation a obliqué vers le cyclisme depuis 5 semaines ce qui m’a obligé à réduire la course à pieds. Le physique est très bon et les derniers entrainements à pieds se déroulent sans problème: le geste est propre, la mécanique n’est pas blessée.
J’aborde la compétition dans la peau du cycliste qui fait de la course à pieds, dans la peau aussi de celui qui pratique avec sérieux cette discipline…
Le Marathon de Paris est mythique, un vrai monument et je ne pourrai pas m’empêcher de savourer chaque foulée dans la capitale, même quand la douleur sera omniprésente: le marathon est une réelle aventure et ce sera mon 3e en 12 mois.
Pour finir sur un sujet différent, j’ai appris aujourd’hui que je commenterai en direct la semaine prochaine toute les étapes du Tour de Castille et Léon pour Canal+ et sa chaine satellite SPORT+ (canal80).

En direct sur SPORT+

Eric commentera demain en direct, sur la chaine TV sportive du groupe CANAL+, le Grand Prix cycliste de l’Escaut disputé en Belgique.
1h30 de direct au programme. Il sera au micro en compagnie de Frédéric Brindelle.
Eric commentera ensuite la semaine prochaine toute les étapes du Tour de Castille et Leon, soit du 14 au 19 avril.