La vie est belle

La vie m’avait envoyé ce matin effectuer un long entrainement

Un appel téléphonique de ma femme en matinée lui a donné un sentiment d’ éternité:
« Eric, Mémère n’est vraiment pas bien, elle va partir… »

Un peu comme un je ne sais quoi, j’ai alors abandonné à peu près tout, les copains avec qui je courrai y compris. J’étais loin,on est toujours trop loin quand c’est comme ça de toute façon, en fait on est toujours trop ceci ou pas passé cela quand ça arrive…

13 km de course à pied pour revenir chez moi, parfois au milieu de la chaussée, parfois très vite, l’esprit bloqué comme un long film que tu rembobines: le film des souvenirs, le film d’une forme de paradis sur le point d’être perdu
« La vie est belle » d’Indochine dans les oreilles, j’ai chanté, j’ai crié, j’ai hurlé les paroles parfois et j’ai fait accorder au vent frais du matin le fait que mes yeux pleuraient sur le chemin…

La vie m’avait envoyé aujourd’hui effectuer un long entrainement et elle a même pris ma grand mère Maternelle sur son passage…

La vie est belle