Entrainement

J’ai enchainé 3 grosses sorties d’entrainement en 5 jours: 2h30 – 2h00 et 3h00 ce matin par un beau soleil.
Je commence maintenant à récupérer à 13 jours du marathon. Demain: 2h00 de vélo tranquille, mercredi 45′ à pieds avec 10fois 30s répartis, jeudi 50′ de Home trainer avec 8fois FM, vendredi 1h15 à pieds avec 5500m à allure marathon, samedi repos, dimanche 1h00 à pieds avec 2 X 1000m.
La semaine prochaine, ça pourrait ressembler à: lundi 1h00 vélo, mardi 40′ à pieds, mercredi 50′ à pieds, jeudi repos, vendredi 40′ à pieds, samedi 30′ à pieds.
Il faut aussi que j’aille voir l’ostéopathe.

Compte rendu Semi marathon Normandie

Dimanche 6 novembre 4h00, le réveil sonne. Direction Le Havre et pour cela 2h45 de voiture m’attendent.
7h30, je stationne non loin de l’arrivée et prends la navette coureurs qui m’emmène au départ. J’échange plusieurs minutes avec l’international Français Simon MUNYUTU à coté de qui je suis assis et tout à coup les conversations s’interrompent alors que nous approchons du pont de Normandie et que nous distinguons tous comme les manches à air sont dressés. Aujourd’hui, c’est jour de vent sur la Normandie !
Échauffement classique, un peu de tension aux fessiers mais je sais très bien que je suis un peu fatigué avec cette période d’entrainement importante.
3-2-1… C’est parti !
Immédiatement, je me cale dans le groupe de tête bien protégé du vent de face qui souffle durant l’ascension du pont. Dans la descente qui suit, le rythme accélère subitement et l’Ougandais CHEROTWO éparpille tout le monde. Je suis en bascule entre 2 athlètes mais je conserve le cap.
km 5 à 9 une seule et même ligne droite interminable. je suis seul, bien en rythme et, comme tout le monde, gêné par ses plaques de gazoles à répétition qui obligent à changer de trajectoires parfois.
km 14: au hasard d’un rond point je distingue derrière moi les 2 premières femmes accompagnées de plusieurs motos de photographes et commissaires; je lève légèrement le pieds sur 200m, elle me reprennent et je me cale dans leur sillage.
Nous empruntons les 1er boulevards du Havre et trouvons enfin les spectateurs qui nous avaient un peu manqués dans cette traversée de zone portuaire. Km 20: un nouveau coup d’œil au chrono pour m’apercevoir que j’ai effectué le second 10km plus rapidement que le 1er ce qui est une excellente considération.
Au loin la ligne d’arrivée, au loin la mer….je franchis la ligne en 1h12’57 à la 13e place(6e Français). 1300 participants.
Un petit footing de 15min ensuite et je reprends la route en décidant de sauter le repas du midi afin de préserver mon estomac. par contre, je bois abondamment.
Le programme de la semaine est déjà établi et il devra être chargé avec aussi un petit stage de 3 jours en bord de mer. A J-10 une dernière sortie importante puis la décharge attendue mais contrôlée(c’est à dire en conservant un entrainement bien établi) et la récupération avant le marathon.
Entre temps, je vais tacher de planifier étirements quotidiens et massages réguliers. Je vais aussi essayer de garder mes 10min/jour pour maintenir la petite activité de renforcement des bras (grâce à des altères de 3kgs que je tiens bras tendus en effectuant un mouvement de balancier puis en restant statique).
A part ça? J’ai bossé jusque 1h00 du matin à Canal+ pour enregistrer le résumé de coupe du Monde sur piste. Une grande première et j’ai là aussi essayé de faire au mieux…sans doute avec succès puisque j’ai été confirmé pour les 3 prochaines manches qui seront diffusées durant l’hiver.
Petite chose aussi à l’esprit: Mes sponsors à pérenniser et pour cela une première reconduction de partenariat avec La Mutuelle Bleue sous une forme amplifiée et l’arrivée d’un nouveau partenaire qui a souhaité me soutenir dans mon petit parcours de sportif.
En résumé? Une bonne semaine…et une prochaine déjà entamée…par 30′ de footing et par un tour à la piscine ce soir en famille!

Semi marathon international de Normandie

Je prendrai le départ dimanche 6 novembre du semi marathon international de Normandie. Le parcours, en ligne, part de Honfleur pour rejoindre le Havre via la traversée du pont de Normandie.
Le vent risque d’être un élément essentiel dans le déroulement de cet épreuve au niveau élevé…
Je suis dans de bonnes dispositions et je prends cette dernière épreuve pré marathon avec beaucoup d’intérêt. Lundi, je me suis entrainé en 2 fois: 1h10 le matin et 1h25 le midi, le tout de manière active… J’ai senti un peu de fatigue mardi et il a fallu chercher à optimiser la récupération dans la journée. Mercredi, intensité le matin sur 1h00 et travail de côte en foret le soir. Aujourd’hui, pas de course à pieds mais 1h30 à vélo le matin suivi de 45′ de piscine le midi. Demain, il est prévu 50′ à pieds dont 4500m à allure course. Samedi, 1h00 de footing.
Dimanche, j’ambitionne un bon chrono mais il faudra surveiller la météo.

Entrainement

Les entrainements sont parfois durs, parfois long, parfois bi quotidien. Par conséquent, je veille aussi à bien récupérer: étirements, alimentation,soins sur les tendons, détente musculaire grâce à la fille qui me fait mettre un maillot de bain 1 fois/semaine…!
En course à pieds, tu es toujours sur le fil du rasoir, à la limite de la petite blessure parfois alors il faut être bien concentré.
Sur le terrain,cette semaine doit être chargée car les 4 dernières m’amenant au marathon de La Rochelle seront construites un peu différemment et devront être plus mesurées (décharge en vue du semi de Normandie,récup du semi de Normandie, début de décharge partiel à J-10 avant le marathon,…)
En pratique,des sorties de 1h00 à 1h30,une nouvelle sortie longue de 2h10 aujourd’hui et des intensités variées (exemple mercredi matin 15 fois 1’30 30s récup).
Mon petit vélo est toujours en action et j’ai mis cette semaine 2 sorties de 45′ de home trainer et 1h30 en extérieur.
Il est quasi certain que je serai au départ du semi marathon international de Normandie dimanche 6 novembre. Parcours en ligne entre le pont de Normandie et Le Havre.

Résumé Semi marathon internatonal de Reims

Bienvenue à Reims… Depuis ma reprise de la course à pieds lundi 23 aout, j’ai coché cette date comme étant une étape importante sur la route de ma préparation marathon. Cette année, je cours beaucoup plus +, près de 100 bornes par semaine parfois davantage et je suis donc serein,dans mon truc comme on dit…
Cette semaine, j’ai un peu soufflé mais en conservant des entrainements dynamiques en côtes par exemple. Avoir été à la piscine avec ma fille m’a aussi fait du bien pour récupérer.
A part ça, je suis un peu nerveux depuis hier, toujours prêt à m’asseoir sur la moindre chaise ou la moindre arrête de table, bref…tout va bien !
L’échauffement est assez long, je prends 40 bonnes minutes et je procède par étape comme j’aime faire quand je me sens bien. Enfin…Bien bien c’est toujours vite dit aussi car je trouve qu’on doute plus facilement à pieds qu’à vélo: la petite douleur par-ci par-là ou encore le coureur qui s’échauffe sur le trottoir d’en face et qui semble aller + vite que vous, etc etc il y a davantage de place au doute je trouve. Je vise moins de 1h11’30.
3-2-1 c’est parti: à l’attaque ! Je prends tout de suite un bon départ avec une bonne foulée, après 300m je décide d’une tactique: je vais m’accrocher au groupe des kényanes qui vident moins de 1h10’30. Le 3e kil est assez lent je trouve (3’32) et je repasse en tète du groupe mais le lièvre accélère aussitôt résultat 3’07 puis 3’11 les 2000m suivants. Notre groupe se casse autour du 8e kil et je me retrouve seul après avoir lâché un athlète Rémois. Il y a régulièrement des spectateurs sur le bord de la route qui m’encouragent personnellement, je suis agréablement surpris et je reste concentré sur le sillage de celui que j’aperçois 200m + loin. Tous mes kil passent autour de 3’20, c’est impeccable.
km18, l’arrivée est proche, j’ai soif mais je rate le gobelet d’eau du dernier ravito…faudra donc faire avec jusque la fin.
km 20, un regard sur le chrono pour voir que je suis dans les clous. Le dernier kilomètre est pénible car en côte: j’allonge la foulée encore et encore en m’aidant des bras. Un dernier supporter m’encourage au détour d’un virage…je franchis la ligne devant un public débout en tribune(je suis le premier régional c’est pour ça !!)
15e en 1h10’24 3e français.
Je suis aussitôt retenu par la radio France Bleu qui m’interviewe en direct et par Farouk le coach de Mahiedine Mekhissi qui m’annonce que je devrais très vite me présenter au protocole. Au détour du public, j’aperçois mes parents et ma chérie qui comme à chaque fois reste un peu en retrait,les yeux bleus pétillants et ce petit mot: »c’est très bien ». Elle me tend dans la foulée le sac d’après course: des habits secs,la bouteille de saint yorre et le berlingot de jus de raisins entre autre.
L’après-midi fut plus compliqué presque car je fus pris de maux de ventre répétés qui passèrent en soirée…ou comment finir le week-end avachi sur le canapé sans meme réagir aux bruits et aux cris des enfants qui jouent à cache cache dans le salon…!!
km 1: 3’13
km 5: 16’42
km 10: 33’04
km 15: 49’50

Entrainement

Demain, c’est le premier de mes 4 gros entrainements prévus d’ici au 16 novembre(3 + 1 semi si je le fais) 32km au programme sur un parcours de 4.5km complet et dessiné sur bitume et chemin.
Je réfléchis à la possibilité de prendre part au semi marathon de Normandie dimanche 6 novembre depuis le pont de Normandie et jusque Honfleur. A valider ou non au plus tard vendredi prochain.
A part ça ? Je cours,je cours et j’ai aussi enfourché le vélo lundi pour 45′ de home trainer et mercredi matin(tôt!) pour 1h30.
Je n’ai pas encore couché sur papier le résumé de mon semi de Reims, c’est en cours (comme on dit dans l’administration!)

Semi marathon de Reims

Dans mon chemin vers le marathon de La Rochelle, je dispute dimanche le [url=http://ratj.fr/]semi-marathon de Reims[/url]. C’est un point de passage important et j’ai essayé d’etre en position de force pour ce jour.
C’est un parcours roulant mis à part 1 virage à 180 degrés au km3 et un dernier kilomètre avec une belle montée permettant de rejoindre le parc des expositions théâtre de l’arrivée. Ce dernier point n’est pas à négliger dans le calcul des temps de passage d’ailleurs.
100km d’entrainement minimum cette semaine au compteur mais en décharge partiel. Demain, je vais viser 1h12′ au moins. C’est pas le tout,il faut être dans le bon jour et ne rien négliger…que tout se passe bien, que l’imprévu n’ait aussi pas de place durant le week-end, que ça aille vite aussi durant l’épreuve tout simplement…ça fait mal, ça fatigue, ça brûle,ça use, on est détruit le reste de la journée mais on réfléchit dès le soir même au programme à venir… qui permettra au bout du compte de se remettre minable à nouveau. Vive le sport à ce niveau !!
Au bout peut etre une qualif pour le France de semi 2012 qui devrait se disputer en Martinique.

Entrainement

L’entraînement devient de + en + costaud… j’avais un temps pensé faire le 20kms de Paris mais finalement je me suis abstenu. Enchaîner les 20kms + les 10kms de Vincennes de la semaine passée + le Semi de Reims en 2 semaines c’est trop et ça ne me permet pas d’effectuer les séances nécessaires à ma préparation. Un petit mal de gorge(guéri depuis) et le temps de chien d’hier ont fini de me convaincre. En période intensive, il faut veiller à ne pas faire la course de trop et ne pas se tromper d’objectif. Encore aujourd’hui, 2h d’entrainement(25km) ce matin + 45′ ce midi avec un travail en foret sur une bosse.
Je préfère bien me caler sur le semi de Reims en objectif intermédiaire pour valider ma préparation. Objectif autour de 1h11′ (3’21-3’22/kil)