Le site officiel d'Eric Leblacher, coureur cycliste amateur Presse Jeune

Presse Jeune

Eric Leblacher: "J'avance au feeling"

Quoi de neuf Eric? Avec 8 victoires sur route et un titre de champion d'Ile de france VTT, le compte est bon pour le jeune sociétaire de l'ESC Meaux qui vient de féter le 21 mars ces 18 ans. Cette saison est celle de la moisson: "Je collectionne mais je viens juste d'égaler une année cadet ou j'en avais gagné 8".
Cette athlète longiligne(1.82 pour 64kg) avance au gré de ses envies, de ses sensations: "Le suivi médical,les courbes savantes des entrainements programmés ne me passionnent guère. Le dernier test VO2 Max avait indiqué un minable 52!! Depuis j'écoute mon corps pour avaler mes 350 kms par semaine".

UN AVENIR QUI INTERPELLE

Le lien famillial tissé avec son frère et son père Claude noue une passion ficellé autour du vélo: "La future montée en national me préocupe car cela m'embète de ne plus rouler avec mon frangin et je n'ai pas envie de tomber dans un club qui axe tout sur les résultats". Eric disputera une épreuve nationale à Chauconin le 8 sepetembre prochain.

HUMOUR ET BONNE HUMEUR

Vexé lors du dernier championnat de France de cyclo cross: "J'étais en dehors du coup certainement par excès de confiance, cela m'a fait du bien". Le meldois a vite redressé la barre pour une saison de toute beauté. Ce beau rouleur devra toutefois améliorer sa pointe de vitesse insuffisante à l'heure actuelle pour rafler quelques bouquets suplémentaires, histoire aussi d'enivrer du doux parfum de l'amour la jolie Stéphanie... Mais le champion sait résister aux charmes féminins les veilles de compétitions: "il faut etre sérieux et veiller à ne pas se coucher tard" soupire un brun coquin ce joyeux plaisantin qui sait manier l'humour et placer quelques allusions fort bien venues au micro des confrères sur la ligne d'arrivée.
La simplicité n'est pas une ennemie du talent pour ce surdoué qui a du mal à rentrer dans le moule du banal : "au club on m'a souvent reproché de faire tout à l'envers mais je crois savoir ou je vais".
Malgré l'accumulation des bouquets, Eric ne projète en aucun cas de se lancer dans le métier de fleuriste. Il pencherait plutot pour le journalisme: "cela me brancherait bien". Mais là aussi il faut apprendre à sprinter car les places sont cheres, meme si un coureur cycliste a plus de chances de bien se faire payer à la .... ligne d'arrivée bien entendu!

La Marne du 16/08/1996

Retour

Partenaires

B'twin,concepteur de vélos
Kalenji
La Mutuelle Bleue
Lunettes Orao
Fenioux Multisports les produits di�t�tiques, Compl�ments alimentaire et nutrition sportif.
Conception et assemblage de roues de vélo haute performance: gamme complète et fabrication à la carte.
Photographes.
Vélo de CLM FDJ