Le site officiel d'Eric Leblacher, coureur cycliste amateur Presse Amateur

Presse Amateur

Eric Leblacher, histoire d'une chute (2ème partie)

Victime d'une blessure impressionnante début juin, l'ancien professionnel du Crédit Agricole Eric Leblacher continue sa longue rééducation.

Nous avions laissé Eric Leblacher après une bonne nouvelle. Celle de pédaler. Oh, ce n'est pas encore des centaines de bornes, uniquement 25 tours de pédales sur un vélo d'appartement, mais le geste revient. Seulement 34 jours après une lourde intervention chirurgicale et la pose d'un fixateur externe de 9 broches, faire tout ceci tient presque de l'"exploit". La poursuite de la rééducation débute par une nouvelle bonne information : le fixateur n'est pas rejeté par l'organisme. L'évolution est donc convaincante même si la calcification du tibia est encore loin d'avoir complètement fait son travail et que des douleurs interviennent. Il faut dire que le fixateur est accepté mais les broches le composant sont mitoyennes de zones fortement innervées. La pose d'une atèle permet de le soulager mais l'été va rimer avec hôpital, soins et kinésithérapie.


Fin juillet, la blessure progresse toujours. 53 jours après cette grave chute lors de la Nocturne de Melun, Eric Leblacher, qui a déjà participé par deux fois à la Vuelta, avoue lui-même qu'une marche est franchie. Lors de chaque séance de kinésithérapie, il peut s'offrir le petit plaisir d'enfourcher le vélo d'appartement et d'enchaîner les tours de pédalier. La mobilité n'en est encore qu'à ses prémices mais pour un cycliste, faire "tourner les jambes" ressource le moral. D'autant plus que le professeur Laporte envisage de retirer sine die le fixateur afin de travailler sur le rapprochement de certains fragments d'os encore récalcitrants. Le temps ne sera pas de laisser totalement à l'air libre la jambe traitée. Elle sera recouverte par un plâtre.

En attendant, son membre inférieur ne peut épouser le sol avant la mi-septembre. Pas de quoi l'empêcher de rencontrer des situations cocasses. Alors qu'une trentaine de jours seulement après la pose du fixateur, Eric Leblacher faisait du vélo, voilà que le 1er août soit 59 jours tout juste après le début de son chemin de croix, il monte sur un skate-board ! Evidemment, ce n'est encore qu'une diversification des exercices de rééducation. Le but étant de réaliser des flexions-extensions en prenant appui sur un skate-board lesté. Un pas de plus vers les retrouvailles des courses à pied et des pelotons. Malgré son moral de battant, l'ancien professionnel de la Française des Jeux alternent entre le bon et les contretemps. Le fixateur est tellement bien toléré par l'organisme que des chairs viennent prendre racine sur une broche. Les brûler avant de les couper sont l'unique solution. Mais, un rendez-vous avec le docteur est prochainement prévu

Velo101.com

Velo101 du 28/08/2008

Retour

Partenaires

B'twin,concepteur de vélos
Kalenji
La Mutuelle Bleue
Lunettes Orao
Fenioux Multisports les produits di�t�tiques, Compl�ments alimentaire et nutrition sportif.
Conception et assemblage de roues de vélo haute performance: gamme complète et fabrication à la carte.
Photographes.
Vélo de CLM FDJ