Il n’a pas fallu attendre bien longtemps avant de revoir Eric Leblacher (ESC Meaux) sur la plus haute marche du podium. Le jeune retraité de la Française des jeux s’est en effet imposé dimanche lors de l’épreuve Elite de Deuil-Ia- Barre (Val-d’Oise), pour son retour chez les amateurs. « [i]Comme il y avait également les Championnats de France, dimanche en Bretagne, et que toutes les têtes d’affiche y étaient, je m’étais dit que ça ne serait pas mal de gagner d’entrée. Et psychologiquement, cela montre que je suis bien.[/i] »
Après l’annonce de sa retraite du monde professionnel, Leblacher n’a pas pour autant remisé son vélo au fin fond de son garage. Il a bien coupé durant un mois, mais il a repris l’entraînement dès le 1er décembre et roule aujourd’hui deux heures par jour. La preuve qu’il prend à cœur les courses qu’il dispute sous le maillot du club meldois. Sur la ligne de départ, dimanche, Leblacher a retrouvé des sensations qu’il n’avait plus ressenties depuis bien longtemps. « [i]Déjà, j’ai pris une bonne dose d’humilité[/i], raconte-t-il.[i] Et puis ça m’a fait bien plaisir de participer à une course comme celle-là, qui respire le vélo, où tout le monde vient avec son matériel dans le coffre de sa voiture et où on met sa veste thermique pour boire un coup après la course.[/i] »
La victoire au bout de l’effort, plus le prix d’équipe pour Meaux, avec notamment les deuxième et cinquième places de ses coéquipiers Weber et Pauchard, il n’en fallait pas plus pour ravir Leblacher: « [i]J’étais un peu attendu au tournant et, du coup, je me suis mis une petite pression. Mais c’était une bonne pression, car j’étais la pour m’amuser et pour discuter avec les copains, pas pour jouer au champion. En tout cas, j’ai passé un super dimanche après-midi.[/i] »

Toujours dans l’attente d’un poste à la mairie de Meaux -« [i]J’en saurai plus bientôt[/i] », glisse-t-il-, l’ex-pro va désormais enchaîner les courses, à commencer par la finale du Challenge régional dimanche à Dugny (Seine-Saint-Denis). Avant son retour sur une épreuve en Seine-et-Mame, le 21 janvier au Mée. Quant à la route, il disputera sa première course le 18 mars à la Ferté-Gaucher, avant une probable participation au duathlon de Meaux, au mois d’avril. Car en plus de rouler, Leblacher ne court pas mal non plus.

SÉBASTIEN Blondé
Le Parisien (2007-01-09)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *