Il y a deux ans, Leblacher, alors sous les couleurs de Corbeil-Essonne, s’était déjà classé deuxième sur les hauteurs de Cahagnes, où tant d’espoirs se dévoilent année après année. Il avait aussi fini 7ème l’an passé. C’est dire si le pélerinage l’inspire. « [i]Avec mon 1,83 m et mes 63 kg, J’ai besoin de bosses pour m’exprimer. Ici, je suis servi.[/i] » C’est d’ailleurs dans le mur de Camont-L’Éventé, révélateur fiable des forces en présence, que le Parisien a porté son attaque gagnante, au plus fort de la pente. La paire de l’USSA Pavilly-Barentin, formée de Rodolphe Parent et du Polonais Olejnik, n’aura eu que le tort de ne pas boucher le trou immédiatement.

[img]../photos_articles/3-1.jpg[/img]

(2000-06-01)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *