A 8 jours du championnat de France juniors auquel il n’a pas été convié, le meldois Eric Leblacher vient de se rappeler au bon souvenir du sélectionneur.
Lequel soit dit en passant semble ignorer que ledit Leblacher est sans doute à l’heure actuelle le coureur francilien le plus performent. Mais comme dit l’autre, laissons à César ce qui lui appartient et continuons (mais nous aurons du mal) d’approfondir notre faible connaissance du milieu cycliste
Malgré la concurence, les actifs dirigeants du CC Vallée de l’Ourcq avaient quasiment fait le plein d’engagés (119 partants). Fin du 7è tour (km 77) où après un coup de chaleur pour Eric Leblacher expédié sur l’herbe, Stéphane Boudier (Torcy) dans la rampe de Montanglos déclenchait le début du réglement de comptes. Accélération fatale à Hervé Leblacher. Lerus puis Tognini y allaient ensuite de leur coup de boutoir enrayés par Eric Leblacher et Boudier.
Un Stéphane Boudier qui jouait à fond la carte du frangin Laurent. En effet celui-ci s’en allait en costaud, par un vent contraire dévastateur. Un seul coureur pouvait réussir l’exploit de revenir: Eric Leblacher. Dans l’ultime escalade menant à l’arrivée, le « cabri » Leblacher s’en allait cueillir son 9è bouquet de la saison. Sacré El Diablo !

La Marne (1996-08-29)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *