A l’issue du Grand Prix d’lsbergues, dimanche dernier, Frédéric Moncassin, sélectionneur de l’équipe de France, avait choisi onze coureurs pour disputer les Mondiaux de Vérone, laissant planer le doute sur le dernier élu. La place restante a été attribuée hier soir à Éric Leblacher, vingt-six ans, dont c’est la première sélection chez les Élite. A l’issue de Paris-Corrèze, le coureur du Crédit Agricole semblait se trouver en balance avec son coéquipier Christophe Moreau et Nicolas Fritsch (Fdjeux.com). « [i]Finalement,[/i] expliquait Moncassin, [i]on est resté [/i](avec Patrick Cluzaud, le DTN) [i]sur notre premier choix. Leblacher était pressenti depuis son bon Tour de Grande-Bretagne[/i] (4e du général, début septembre) [i]et, ce week-end, personne n’a vraiment cherché à gagner sa place. Comme nous avions demandé à Eric de se préparer en fonction des Championnats du monde, et qu’aucun autre coureur ne s’est vraiment imposé, nous lui faisons confiance.[/i] » Seule une victoire au classement général de Paris-Corrèze (il termine à 19″ de Gilbert) aurait pu permettre à Moreau, considéré comme un leader de l’équipe de France, de partir à Vérone. « [i]A niveau sensiblement égal, nous avons préféré, pour l’avenir, choisir un jeune[/i] », a conclu Moncassin.
Hier soir, Leblacher, savourait: « [i]je suis très content. Je prends cette sélection comme une récompense. Ce n’est que ma deuxième année Elite 1, les sélectionneurs ont fait confiance aux jeunes. Je me sens capable d’être là et j’ai envie de me montrer[/i] », déclarait le coureur du Crédit Agricole qui a déjà porté le maillot de l’équipe de France en 2000 à Plouay dans la catégorie espoirs. Ce jour-là, il avait passé 80 km à l’avant, dans une échappée à quatre.

Dominique Issartel
L’Equipe (2004-09-26)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *