En douze mois, Eric Leblacher a connu le meilleur et le pire. Sélectionné pour les Championnats du monde 2004, le Seine-et-Marnais se réveille chômeur, cet automne après le non-renouvellement de son contrat avec le Crédit-Agricole. « [i]J’étais dans la panade[/i] », dit-il. Il décide de se battre, s’aligne au départ du Tour d’Espagne la rage au ventre, montre son courage habituel en direct à la télé, mais son élan est stoppé net lors de la 11 étape: clavicule cassée pour la deuxième fois cette saison. La première, c’était en avril. Arrêté cinq semaines, écarté du Dauphiné, a fortiori du Tour, il redouble d’efforts, rate une victoire d’étape au Tour d’Autriche, qu’il finit 17e, en juillet, roule pour les copains en août avant d’apprendre la mauvaise nouvelle. Séduit par son courage, Marc Madiot lui redonne une chance.
À 27 ans, Leblacher existe.
[img]../photos_articles/babache_velomag_200512.jpg[/img]

Vélo Magazine (2005-12-01)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *