Questions à Jean-Claude Lambert, président de l’ESC Meaux.
Il a découvert Eric Leblacher quand celui-ci avait 6 ans à l’école de cyclisme. Depuis, le pro de la Française des jeux est resté fidèle à son club d’origine et à son president. Et il va continuer.

[b]Comprenez-vous la retraite d’Eric Leblacher ? [/b]
Jean-Claude Lambert. Quand Eric me l’a appris, cela m’a un peu surpris. Pourquoi arrêter à 28 ans alors que ça commenœ à bien marcher pour lui ? Il a simplement envie de passer à autre chose. Il m’a expliqué ses raisons et je les comprends très bien.

[b]Que vous a-t-il dit ? [/b]
Il a realisé son rêve de gosse en étant professionnel durant cinq ans. Il a vu ce que c’était et maintenant, il a envie de vivre autre chose. Il veut profiter de sa famille et de sa fille. Je trouve ça légitime et sain. Eric est un garçon que je connais depuis toujours et c’est un gars bien. Il n’a pas pris cette lourde décision à la légère.

[b]Que va-t-il faire maintenant ? [/b]
Eric a toujours gardé sa licence à l’ES Meaux et il va continuer en Elite avec les amateurs. Il courra pour nous quand il en aura envie. Il pourra, peut-être, disputer les Championnats d’Ile-de-Franœ. Il redonne au club ce que nous avons pu lui donner. C’est un honneur pour l’ESC Meaux de le compter dans ses rangs

ERIC MICHEL
Le Parissien (2006-10-16)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *