Note a moi même

Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des champs cultivés, le bruit du vent dans les feuilles, la vue de la montagne, son silence, ses parts de mystère, les lacs, les sentiers rocheux, les sommets inateignables.
Tous ces moments que nous donne la nature font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés.

Le passé c’est bien, mais l’exaltation du présent, c’est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l’on voudrait avoir, on ne s’émerveille plus de ce que l’on a, on stresse, on marche vite, on dit que tout est urgent, on ne prend pas la peine de prendre des nouvelles des autres, tout simplement.
On attend de l’autre qu’il sourit pour sourire aussi, on attend de l’autre qu’il aime pour aimer, qu’il fasse pour faire. Et si on faisait différent…?

Se contenter, ce n’est pas péjoratif, sortir de la normalité est un vilain mot ? Tant pis pour eux.

Reconnaître les vrais plaisirs, voilà sans doute les clefs d’une vie accomplie. Ça ne mènera peut être pas à la richesse financière,on verra bien…

Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des champs cultivés, le bruit du vent dans les feuilles, la vue de la montagne, son silence, ses parts de mystère, les lacs, les sentiers rocheux, les sommets inateignables.
Tous ces moments que nous donne la nature font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés.

Le passé c’est bien, mais l’exaltation du présent, c’est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l’on voudrait avoir, on ne s’émerveille plus de ce que l’on a, on stresse, on marche vite, on dit que tout est urgent, on ne prend pas la peine de prendre des nouvelles des autres, tout simplement.
On attend de l’autre qu’il sourit pour sourire aussi, on attend de l’autre qu’il aime pour aimer, qu’il fasse pour faire. Et si on faisait différent…?

Se contenter, ce n’est pas péjoratif, sortir de la normalité est un vilain mot ? Tant pis pour eux.

Reconnaître les vrais plaisirs, voilà sans doute les clefs d’une vie accomplie. Ça ne mènera peut être pas à la richesse financière,on verra bien…

Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des champs cultivés, le bruit du vent dans les feuilles, la vue de la montagne, son silence, ses parts de mystère, les lacs, les sentiers rocheux, les sommets inateignables.
Tous ces moments que nous donne la nature font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés.

Le passé c’est bien, mais l’exaltation du présent, c’est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l’on voudrait avoir, on ne s’émerveille plus de ce que l’on a, on stresse, on marche vite, on dit que tout est urgent, on ne prend pas la peine de prendre des nouvelles des autres, tout simplement.
On attend de l’autre qu’il sourit pour sourire aussi, on attend de l’autre qu’il aime pour aimer, qu’il fasse pour faire. Et si on faisait différent…?

Se contenter, ce n’est pas péjoratif, sortir de la normalité est un vilain mot ? Tant pis pour eux.

Reconnaître les vrais plaisirs, voilà sans doute les clefs d’une vie accomplie. Ça ne mènera peut être pas à la richesse financière,on verra bien…

Marathon de Paris

Emmener un groupe d’amis sur le marathon de Paris.
Les emmener du 1er au dernier km, à la quête de leur record personnel.
Objectif 3h45.
On fait 3h45’40 avec Fabien.
Ensuite j ai fait demi tour sur la ligne d’arrivée pour aller a contre sens rechercher Romain qui fait 4h07 au final.
Geoffrey blessé sur la fin à vécu une aventure incroyable en 6h15.

Un moment de vie ….un dimanche matin sur la Terre.
Mon 16e marathon

Ultra trail Brie des Morin 100km J-13

Marathon de Paris !

En route pour le marathon de Paris !

J’accompagne 3 amis qui accomplissent la distance pour la première fois en rêvant de réaliser autour de 3h55.  Un exercice de métronome, de coach et de partage droit devant….

Pour ma part, c’est un excellant entrainement longue distance 2 semaines avec l’ultra trail brie des Morin 100km  et 2 mois avant le raid de l’archange….

Meilleurs voeux

Puisqu’il y a rien qui dure toujours, profitez de chaque moment de 2019. Parce que c’est ainsi, il y aura forcément des choses supers durant ces 365 prochains jours mais aussi d autres moments plus grisatres qu’ il faudra alors transformer en énergie positive .
Souriez, imaginez de la nouveauté, fuyez la norme pour la laisser à ceux qui aiment ça, dites vous bien que tout ne s’achète pas, cherchez des bonheurs simples, n’attendez pas qu’ on vous rende quelque chose lorsque vous donnez, soyez passionné par quelque chose, aimez les gens, regardez les paysages, aimez votre métier, profitez parfois de la chance d’être là tout simplement, prenez soin de votre santé, rappelez vous qu’hélas on ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime, cherchez le frisson dans les domaines qui vous viennent a l’esprit, jouez, soyez serieux parfois, pardonnez si nécessaire et concevable, lâchez la rampe et enfin laissez une place à votre… et à son jardin secret:
one life pour toi, one life pour eux, one life pour Elle…

Bonne année