Endurance trail des Corsaires 100km

Finisher de l’endurance trail des Corsaires 100km.
Une épreuve en autonomie totale où le parcours n’était pas non plus fléché. 100% bord de mer
J’ai tenu d’une main l’optimisme, dans l’autre main l’enthousiasme, entre les dents la volonté et dans mon sac mes pensées plus personnelles pendant 13h50.
Je suis riche de cette journée, d’être là et d avoir partagée aussi avec ma famille qui a vecu l’épreuve de ports en ports….
Cerise sur le gateau, Theo m’a accompagné sur les 16 derniers kms.

Il reste peu de forces ce soir mais suffisamment pour une soirée crêpes promise 🥰

9

10km de Hans sur Lesse ( Belgique)

5km et 10km de Hanse sur Lesse en 🇧🇪 sur 1 boucle de 2.5km à faire 2 ou 4 fois en plein centre ville .
Mon fils fait 8e ( 1er jeune) en 19’31. On a fait ensemble c etait évident.
Puis j ai poursuivi 2 boucles de + pour faire mon 10km. Je fais 5e (1er + grand😉) en 37 »50 ( 19’31 + 18’19) .
Si vous saviez comme c est chouette…❤️

10km Champs Elysées

5 février 2023
Le 10km des Champs Élysées
en 41’21. 5000 coureurs au départ.
Avec mon fils de 14ans surclassé exceptionnellement en cadet pour lui permettre d’être au départ de son 1er 10km.
C’était le plus jeune de l’épreuve, j’étais moi le plus content.

La corrida de Rochefort

Ce soir, j’ai pris le départ du 10km de Rochefort, en 🇧🇪, à 50km de la frontière 🇫🇷.


Nous étions mon fils et moi, lui etait sur le 5km (210 classés) et moi donc le 10km (175 classés).
L’objectif était d’accueillir l’effort et.répondre avec les cartes du moment.

L’épreuve 5km et 10km se disputaient ensemble sur un circuit de 2.5km à faire 2 ou 4 fois avec une côte à chaque tour (100m de D+)

Theo fait 11e du 5km er 2e jeune derrière un p’tit gars Allemand
Je fais 9e du 10km et 2e + de 40ans .

Je ne voulais pas le doubler, le lâcher et le laisser seul. Theo est parti plus vite que moi je l ai rejoint après 800m mais impossible de le laisser c est au dessus de mon p’tit cœur de Papa. Il bataillait, je l ai entendu me dire  » fait ta course  » et je lui ai répondu  » je la fais ».
On a fait les 4km suivant ensemble avant que je ne poursuive mon 10km seul au terme de ces 5km pour encore 2 tours à faire 🏁
J ai couru plus vite la 2e partie de course que la 1re
En fin de soirée nous sommes tous les 2 montés sur le podium dans nos catégories, on s est offert 1 pizza pour 2 ensuite et on a repris la route.
Tout est ✅️ des attentes de la soirée…

Corrida de Betheny

Corrida de Betheny (51) 47e/810 2e M2
Des mois après mon dernier dossard à pied

Je suis content de ce que j ai fait🙂. J ai trouvé que je courrai bien, disons j étais pas ridicule.
J’ ai toussé 50fois en 30min par contre ça c est pas évident depuis plusieurs jours, mais c est rien du tout

J ai fait tout en ne me mettant pas trop dans le rouge, un peu sans savoir non plus où était ma place parmi tous ces gens.

Nouvelles

A J+29, j’ai eu rendez-vous aujourd’hui à la clinique Drouot, à Paris, concernant l’évolution de ma main.
Cette évolution est progressive, j imaginais mieux en fait mais bon. Le seuil de la douleur au touché est rapidement atteint. La fracture dite déplacée est encore largement visible à la radio, un cale osseux est probablement déjà en formation mais une radio ne permet pas à cette échéance de le détecter.
Le platre a été remplacé par une attelle rigide et un peu sur mesure qui prend jusque le milieu du bras.
Elle libére les doigts mais il faut garder joints le 3e et 4e.
Je passe de 6 semaines à 7 semaines d’immobilisation de la main désormais sous cette nouvelle forme.
Pour ne pas perdre la fonctionnalité complete de la main, il m’a demandé d’accélérer quotidiennement la mobilisation des doigts pour ne pas risquer de perdre blablabla dans les doigts .
Prochaine échéance le 7 décembre en espérant qu elle permettra de clôturer le chapitre de l immobilisation et de tout cela 🥴🙂

Nouvelles

Bonjour,
Voici quelques nouvelles à J+10 de la fracture de la main droite.
Avec ma fille pour guide et pour faire mes lacets ( photo), je me suis rendu à la clinique Drouot à Paris à la rencontre d’un chirurgien de la main. Ces premiers mots  » vous ne vous êtes pas raté » ne furent pas des plus emballants mais il a construit un échéancier, après examen. Pas d’opération car la fracture n’est pas « bien  » déplacée pour que ce soit pertinent de le faire. Je pars donc sur une attelle plâtrée durant 3 semaines avant un nouvel examen permettant sans doute de pouvoir passer à une attelle durant encore 3 autres semaines: cela nous amène à fin novembre. L’attelle plâtrée actuelle monte jusqu’à mi bras.
L’attelle offrira ( ou offrirait du moins) plus de largesse dans la vie quotidienne entre autres.
Il faut ensuite compter 3 mois pour une consolidation complète.
Rien de tout cela n’est de nature à me faire incliner, je suis optimiste, déterminé et résilient. En 5 mois, je me suis enrichi de tout cela et je pense que de savoir de quoi on parle dans la vie est une sacré chance en vérité.
Je ne m’exprime pas ici à propos de mon accident de mai, de la mise en danger de la vie d’autrui et du délit de fuite dont j’ai été la victime, et de la procédure en découlant. Si on doit parler d’enrichissement, en voilà un fameux là encore.
Bien sûr, il faut accueillir la situation et s’adapter mais je sais faire même si se faire couper son escalope de poulet, demander de l’aide pour faire des lacets ou prendre une douche en mode gymnaste avec sac poubelle autour de la main ne sont pas des plus gratifiants. Je vais pouvoir reprendre prochainement le vélo sur home trainer et la marche active à l’invitation du chirurgien. L’activité physique améliore la vascularisation et favorise le métabolisme. C’est un vrai accélérateur de guérison.
Enfin et surtout, je profite de la période pour mettre en place plein de choses, et tourner progressivement « mon antenne » vers d’autres projets de vie, d’autres courants de pensée, d’autres ambitions sportives et aventureuses à toucher du doigt en 2023 et bien après.
Prochaines nouvelles le 7 novembre après mon nouveau passage par la clinique Drout.
Eric

LE GRAND RAID DU FINISTERE

Mon Grand Raid du Finistere
Le décor :
J’ai longtemps hésité avant de valider mon inscription, Clairement, je traverse depuis 2 mois une période un peu trouble niveau sensations, alchimie, mental, confiance en soi et projections, J’en ai déjà parlé ici,
J’ai grave un nœud dans la confiance en soi, l’estime de soi.
On me parle de syndrome post commotionnel.
Apres avoir pris conseils et avoir échangé entre autre avec Dominique ( Maguer, Préparateur mental de grande classe ), j’ai choisi de ne pas me débiner
Objectif : y trouver des accroches !
Coté entrainement, apres 5 semaines de coupure j’ai repris l’entrainement le 22 aout mais sans passer les 18km à pied, L’objectif durant 3 semaines a été de travailler la condition physique ( pas de faire des jolis posts Strava ),
Mon épreuve :
J’ai choisi de partir…dernier. Nous sommes 65 inscrits. Les premiers kms s’enchainent, le temps passe bien, Mais je suis un peu faible dans la tête et je dois échanger plusieurs messages avec Steph sur des sujets à nous, l’envers du décor en quelques sorte.
Christophe Mae chante la vie d’artiste, elle a du sens parfois.
Bon, je suis pas assez dedans et de taille. J’atteins le sommet de la Bretagne au km 28 avec un magnifique coucher de soleil, Je poursuis avec la descente et prends la trace de 2 gars et 1 fille,
Je décroche encore un peu et a un moment je me dis « je vais pas y arriver, c’est trop long », J’appelle Théo pour lui dire et….ça coupe, il me comprend pas. Le réseau n’est pas bon, je ne parviens pas à lui dire, C’est un tournant,
J’arrive au km 38 et remplis mes flasques au 1er check point, Je mange aussi un bout de gateausport sorti de mon sac ainsi qu’une soupe lyo, Je repars vite car 4 personnes repartent et je pense qu’il me faut pas etre seul dans la nuit noire, 2e tournant,
La nuit va bien se passer, je suis capté par les kms a faire défiler, les 4 personnes a pister et je cours dans chaque portion possible,
Le fait de courir avec un groupe permet de ne pas trop m’occuper de la trace ; je les laisse regarder leur montre,
J’ai Steph au tel , je lui parle, elle aussi. J’ai les enfants,
50e km, 70ekm, 90ekm
En fin de nuit, la fatigue ne m’a pas pris et je distance les 2 derniers coureurs avec qui je faisais route après avoir traversé une plage,
Je vois le jour se lever à la pointe des Espagnols face à Brest, Je suis désormais tout seul,
Camaret km 108, 3e check point j ‘y reste 25min, Je change mon tee shirt et mes chaussettes, je mange des spaghettis bolognaise lyo,
A partir de là , la parcours va etre plus engagé avec quasi plus jamais un chemin sans pierres ou sans dénivelée,
Le soleil est de face et il me chauffe mais je progresse et j’ai 2h30 sur la barrière horaire, J’apprends que beaucoup de coureurs ont abandonné.
J’arrive au cap de la chèvre km 138, les paysages sont magnifiques…
J’ai depuis quelques kms une douleur au « coup de pied » gauche, Elle ne va plus me quitter et redoubler, Je dois vraiment serrer les dents et en descente ça me pénalise de fou,
Je suis concentré, focalisé, déterminé pour autant. J’ai aussi réfléchi pendant toutes ses heures et imaginé des clés. 3e tournant
je cherche un peu la trace parfois et j’ai du recharger un peu ma montre car il restait que 9 % ( j’ai une batterie externe dans mon sac). Je change ma batterie de frontale.
Les bénévole sont adorables, des gens de notre planète et qui savent ce qu’est ce genre d’accomplissement et surtout…pourquoi,
Il reste 10km ça sent bon mais par contre j’ai la douleur de ouf, Steph m’envoie des messages pour me dire d’avoir confiance en moi et d’être fier de moi, Theo et Lola de même,
Il reste 3 km je quitte le GR34 pour remonter sur Telgruc sur Mer lieu d’arrivée,
Je franchis la ligne en 29h44 27e, sous les applaudissements et une ambiance hyper bienveillante de la part des spectateurs et organisateurs,
Je suis a 1h14 de la barrière horaire,
Je suis fier de moi ,
Je lis des messages sur mon tel,
A peine arrivée à la voiture je me change et m’endors 1h aussitot !
Au réveil, je retourne vite saluer les organisateurs et rendre mon tracker GPS, j’échange quelques mots et on partage nos efforts respectifs entre finisher.
Je regarde la montre, il est 2h du matin, Je me dis que si je rentre dans la foulée en voiture alors je serai au départ de la course 10km de Théo ce matin,
Et puis ça fera plaisir. Je prends la route, musique à tue tête. Je m’arrête 2 fois sur le trajet pour dormir 10min chaque fois.
Je suis rentré pile pour le départ de sa course et j’ai retrouvé Lola et Steph qui y étaient bénévole.
La boucle est bouclée, mon grand raid Finistère est définitivement terminé et c’était pas d’la merde
Suis fier de moi.

Val Thorens summit trail 45km

Val Thorens summit trail 45km
J ai vu le départ et j’ai vu l’arrivée !

En pleine période nouvelle, c’ était un vrai challenge vu mon niveau de préparation ( dernier trail aout 2021) sur une telle dureté mais fallait juste un peu serrer les dents, les calle pieds et les fesses.
C’était trop bien !!!

8 étoiles, avec ou sans intérêt :

🌟 je n’avais pas de bâtons.
🌟 j’ai fait 26 photos
🌟 je pensais que cette épreuve allait entrer dans un cycle de préparation physique. C est entré.
🌟 l’orage est arrivé dans les 5 derniers km
🌟 un parcours vraiment joli mais Val Thorens est de la haute montagne et nous avons oscille en permanence entre 1800m et 3000m.
🌟 j ai jardiné 1.5km après avoir fait une faute de balisage. Je suis monté trop haut.
🌟 Théo était bénévole à l’arrivée ( sauf le temps de la course enfants) et c est lui qui m’a accueilli à l’arrivée
🌟 on a assisté hier soir au feu d’artifice dans la station