Résultat

Je termine 7e de la course des remparts de Provins après 16,7km de course et 3 tours de course via la montée de la cité médiévale.
Après la Germinoise la semaine dernière, j’avais choisi de m’accorder une 2e « récréation » avec cette épreuve.
J’ai trouvé ça très sympa. J’ai été à la lutte pour la 5e place avant de d’effectuer un dernier tour moins bon et qui m’a coûte 2 places.
Le parcours, la distance et le type d’épreuve sont très toniques et logiquement j’étais en deça de ceux qui sont actuellement sur ce type de distance. Je reviendrai sur ce type de distance mais pas avant 1 an…lorsque j’espère avoir assouvi 2 rêves d’ultra traileurs: le marathon des Sables et l’UTMB.
Aujourd’hui j’étais là, présent et j’ai rempli l’objectif fixé.

Je reviens de la cave après mon souci physique de fin de semaine et jusque l’échauffement, j’ai continué de douter si bien que j’ai couru un peu en retenu. Tout va mieux mais il faut encore quelques jours pour estomper cette tension musculaire qui a eu des répercussions jusque 2 vertèbres.

Je me tourne désormais vers le trail long « Sparnatrail » (autour d’Épernay) d’une distance de 56km (1 point UTMB). Ce rendez-vous qui figure parmi les grands trail de fin d’année en France se disputera le 9 novembre et c’est mon objectif de fin de saison.
Ma prochaine épreuve est le 26 octobre sur un 23km en bord de mer. Elle sera la répétition.

La course des remparts de Provins

Dossard élite n° 4, je serai demain au départ de la course des remparts de Provins(77).
Au programme, 17km et 3 tours avec chaque fois la grosse montée menant à la vieille ville et la descente qui s’en suit. C’est une course célèbre avec un parcours non moins atypique
Le plateau est très relevé, il est international chaque année avec un plateau d’étrangers qui vient chercher le résultat et les sousous ! Il y a beaucoup de public, c’est très sympa cette course que j’ai encore jamais faite.
Je suis un peu tracassé par une gène au psoas et un peu sur le nerf iliaque. Je suis allé chez l’ostéo aujourd’hui d’ailleurs.
Si cela me laisse tranquille, j’y vais pour me mettre à bloc et chatouiller le top 10/12.
On sera + de 1000 au départ.

Victoire !

J’ai remporté LA GERMINOISE, course nature de 15km.

La stratégie de départ était de faire l’effort au seuil durant la 1ere partie de course pour me tester puis d’improviser ensuite mais sans me mettre jamais dans le rouge.

Le 1er kilomètre fut moins rapide que je ne l’avais imaginé et j’ai choisi d’accélérer dans la 1ere descente pour me placer au seuil ensuite. L’écart sur mes adversaires s’est creusé durant 9km. Ensuite, j’ai levé le pieds pour assurer ce succès très sympa sans puiser de trop non plus.

Cette victoire n’a pas été facile à acquérir, mes poursuivants était de bon niveau et je manquais de repères en vitesse. Il faudra être encore mieux la semaine prochaine pour espérer jouer un top 10/12.

Je suis bien content de tout ça et de cette 4e victoire sur la Germinoise en autant d’éditions organisées.
Dans 1 semaine, je serai sur la grande course des remparts à Provins.

LA GERMINOISE

Voilà un peu plus de 2 semaines que la TDS est bouclée.

L’entrainement de la semaine passée a été régulier, bi-quotidien parfois et avec la plupart du temps une thématique intensive. J’ai voulu réveiller l’organisme et ne pas le plonger en veille. La fatigue de la TDS, d’abord palpable, s’est estompée même si j’ai terminé cette semaine un peu plus difficilement.
Comme un élastique qu’on temps avant de le lâcher (j’espère !), il fallait la finir émoussé.Il faut assurer la transition TDS / reste de la saison en essayant de capitaliser dessus.

Avec 4 bonnes séances à pieds la semaine passée, il y en a eu que 2 cette semaine dont ma course de demain qui fera aussi office d’entrainement pour Provins. Cette semaine s’est bien passé même si je dois veiller à mon périoste et c’est ce que j’ai fait (glace,compex,massage transversal)
Je redécouvre aussi le bonheur de la sortie vélo de nuit car les jours raccourcissent et ça c’est un bonheur je vous assure ! Découvrir le levée du soleil, la petite brume d’automne, les animaux dans la pénombre, c’est génial.

Je vais essayer d’être en bonne condition pour la course des remparts de Provins le 21 septembre où je suis invité en bénéficiant de surcroît d’un dossard élite. le plateau est international devant avec la présence de Kényans etc.

Demain, dans le cadre de cet objectif, je serai au départ de la Germinoise. C’est une course nature de 15km disputée pour partie en forêt que j’ai déjà remporté 3 fois. Je n’y vais pas pour me mettre dans l’excès mais pour me tester, il ne va pas falloir trop puiser non plus.

Ma semaine:

Lundi 1h25 HT 4×10′
Mardi 2h30 vélo + 45’HT le soir 2x(10x30s 30s)
Mercredi 1h15 course à pieds intensité en côte avec 12 répétitions d’une côte + son faux plat au sommet – 35’HT le soir avec 8 Force max
Jeudi repos
Vendredi 2h30 vélo + 45’HT le soir 15×1′

FINISHER et même plus !

C’est dit c’est fait ! J’ai bouclé l’ultra trail TDS disputé dans le cadre du sommet mondial du trail UTMB à Chamonix. En 21h22′ soit à 4h25 du matin et en 85e position, j’ai rallié l’arrivée situé dans le centre ville de Chamonix.

Le classement et la place n’étaient pas parmi les critères de satisfaction que je m’étais défini avant de partir mais ils ajoutent encore du positif au final.
Egoistement, je ne peux pas raconter les paysages rencontrés, les images et rencontres improbables durant la course, le sentiment de totale liberté ressenti lorsque tu bascules au sommet d’une arête de col à 2500m d’altitude après 2h d’ascension en pleine nuit. Oui, égoïstement, je ne raconterai pas tout car c’était tellement chouette et dur que la 1ere récompense de tout ça est que je ne le garde que pour moi.

J’ai géré ma course sans me préoccuper de celle des autres (1500 participants 1074 classés), je voulais etre à mon écoute et vivre à fond l’épreuve. sans avoir peur de l’echec pour autant, j’avais l’ambition sereine d’être finisher. J’ai fais de bonnes descentes, très sereine et sans stress: le travail a payé ( casse des fibres musculaires à l’entrainement sur des descentes, gestuel, vidéos, etc) et c’est ça une très grosse satisfaction.

Physiquement, pas de blessure. Bien sur, la fatigue t’habite au fur et à mesure de la distance mais jamais elle m’a submergé et j’ai même accompli une 2e partie d’épreuve plus rapide que la première où j’avais choisi de partir prudemment ( 276e au 1er pointage km10).

La course de nuit fut grisante, à la lampe frontale dans les descentes empierrées et boueuses c’est très rock’n’roll !! Et pour ajouter un peu de piment, j’ai eu une panne de lampe qui m’a obligé à sortir la 2e que j’avais dans le sac.

Je suis désormais convaincu que je peux faire mieux à l’avenir en portant crédit à plusieurs facteurs de performances (matériel, technique, gestion de la toute première partie de course, etc) auquel il était présomptueux de penser alors même que jamais j’avais bouclé une telle épreuve.

Avec ce résultat, j’ai désormais acquis le total de points nécessaire pour postuler à l’ultra trail du mont blanc 2015 (168km!). Il en faut 8 ce qui est le cas ( 3 sur le trail de la vallée des lacs, 2 sur l’interlac trail, 4 sur la TDS). Je vais « frapper à la porte » en 2015, l’annonce des coureurs retenus aura lieu mi janvier. Si je ne suis pas dans la check list (6000 candidats pour 2300 places sur l’édition 2014), il est possible de je revienne sur cette TDS.
2015 marquera aussi l’accomplissement d’un rêve auquel j’avais même pas osé rêvé jusqu’à ce qu’on me propose de le faire avec l’appui de 4 amis: je serai au départ du Marathon Des Sables dans le désert Marocain soit une semaine de course dans le désert.

J’ai bien été dans le gaze le vendredi d’autant que j’ai repris la route pour renter à la maison ! J’ai rien fait non plus hier et aujourd’hui j’ai remis un peu en route avec 2 x 30′ de home trainer (matin et après midi). Musculairement, je récupère plutôt bien je trouve entre hier et aujourd’hui. Demain, j’irai sur route avec le vélo puis à la piscine. Semaine prochaine, je vais continuer à récupérer tout en testant l’organisme pour commencer à la réveiller.
J’aimerai bien capitaliser un peu sur cette épreuve pour aller faire un bon résultat à la course des remparts de Provins (21 septembre) dont le profil est séduisant pour moi sur le papier( 3 tours dans la vieille ville avec une difficulté très dur et une descente pareil). Le niveau en tête de course est de niveau international ( kényans et autres Marocains se partagent le top 8 chaque année) mais je pense que je peux « jouer » un top 10-12 en préparant le coup.

Tout dépendra de la suite de la récupération et de la façon dont j’arrive à récupérer de la vitesse à l’entrainement ( l’ultra trail fait perdre en vitesse pure bien sur)
Mon prochain trail long sera ensuite le 9 novembre sur le sparnatrail à Epernay (56km) avec peut etre un point d’étape du le trail de la cote d’albatre le 26/10. Et après le sparnatrail, je couperai totalement 2 bonnes semaines.

Encore + de photos de la course à suivre

J-2 TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie)

Les sacs sont prêts !
Même si j’en fais pas une fixation, force est de constater que les prévisions météo s’arrange grave pour l’preuve… Le soleil semble vouloir être avec nous. C’est clair que ce serait encore + la fête si il fait soleil, rien que pour les paysages !
Je suis prêt je crois. J’ai très envie d’aller au bout du bout mais pour autant, je n’ai pas peu de l’échec
La journée a permis de préparer les affaires, de se reposer, de consulter avec attention le road book et de jouer avec mes enfants à la course à pieds…! En effet, il semble que le parcours de billes avec des coureurs cyclistes ait laissé place temporairement à un parcours avec des Playmobils qui courent à pieds: quelle étrange coïncidence…!
Place à ma TDS…!


J-3 TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie)

Après une journée de repos hier, j’ai fait mon dernier entrainement aujourd’hui soit 2h30 de vélo.
La météo sur Chamonix n’annonce rien de bien terrible pour les jours à venir et pour l’épreuve. La pluie va s’inviter.
Il va falloir adapter les préparatifs en conséquence et s’attendre à une épreuve encore plus dur: comme si on avait besoin de ça !!
Je pense arriver sur site que mardi soit la veille de la course et non l’avant veille. Inutile d’arriver 2 jours avant si c’est pour tourner comme un lion en cage dans sa chambre vu qu’il fera pas beau. Au niveau de la récupération, le trajet en voiture ne me pose pas problème et arriver en tout début d’après midi sera parfait pour aller aussitôt au dossard (impossible de retirer son dossard avant mardi 13h de toute façon), déposer mon sac à la consigne (je retrouverai ce sac au km 62) et me reposer ensuite.
Demain, je prendrai le temps de bien préparer mes sacs afin de ne rien oublier. c’est un premier moment clé de l’épreuve que de préparer le sac de course, prendre les affaires obligatoires et essayer de caler au mieux le tout dans les poches et les compartiments.

Matériel obligatoire dans le sac (obligation de l’organisation avec contrôle du sac au moment de la remise du dossard :

téléphone mobile
gobelet personnel 15cl minimum (bidons exclus)
réserve d’eau minimum 1 litre
2 lampes en bon état de marche avec piles de rechange pour chaque lampe
couverture de survie de 1,40m x 2m minimum
Sifflet
bande élastique adhésive permettant de faire un bandage ou un straping (mini 100 cm x 6 cm)
réserve alimentaire
veste avec capuche permettant de supporter le mauvais temps en montagne et fabriquée avec une membrane (Gore-Tex ou similaire) imperméable (minimum conseillé 10 000 Schmerber) et respirante (RET conseillé inférieur à 13)
pantalon ou collant de course à jambes longues OU combinaison d’un collant et de chaussettes couvrant entièrement la jambe
casquette ou bandana ou équivalent
Seconde couche chaude additionnelle : un vêtement seconde couche chaud à manches longues (coton exclu) d’un poids de 180g au minimum (homme, taille M)
OU la combinaison d’un sous-vêtement chaud à manches longues (première ou seconde couche, coton exclu) d’un poids de 110g au minimum (homme, taille M) et d’une veste coupe-vent* avec une protection déperlante durable (DWR protection)
Bonnets
gants longs
sur pantalon imperméable

J-17 TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie)

Je reviens tout juste d’une sortie vélo de 4h,accompli pour parti avec un ami et à moitié sous la flotte.
Ma semaine a été riche, elle s’est complétée de vélo route et home trainer) et course à pieds. J’avais prévu qu’elle permette de faire le dernier volume tout en travaillant les intensités.
Au final, j’ai fait ce que j’avais prévu tout en affinant comme toujours au jour le jour en fonction des facteurs déterminants (sensations au réveil, disponibilité,météo).

A partir de demain, je vais entrer dans la dernière ligne droite, celle de l’affûtage progressif. J’ai prévu de réduire petit à petit le volume tout en mettant une dernière grosse journée à pieds où je ferai 6h (dont une partie de nuit pour retester mon matériel frontal) + une de 4h à vélo, mettre 2 jours de repos complet et travailler chaque autre jour sur des intensités à l’occasion d’entraînements n’excédant plus 1h30.
Il faut aussi faire au mieux pour la récupération (Compex piscine,sommeil,alimentation)

La semaine prochaine, je vous parlerai du matériel que j’utiliserai ainsi que du parcours de l’épreuve que le road book de l’organisation permet de mieux visionner (par delà le Cormet de Roselend ou encore le col du petit saint Bernard: des cols que je ne connais que pour les avoir escalader par la voie…bitumée !). Mercredi 27 août à partir de 7h,nous serons 1700 au départ de la TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie) longue de 119km entre Courmayeur(Italie) et Chamonix. Cette épreuve est considérée par les spécialistes comme présentant un parcours plus technique et au final plus raide que l’UTMB parait-il…!